Comment se passe une séance de kiné vestibulaire

Comment se passe une séance de kiné vestibulaire ?

Encore peu connue du grand public, la kiné vestibulaire est l’un des meilleurs traitements pour traiter les vertiges. C’est une rééducation multi sensorielle basée sur la réalisation de différents exercices recommandés par un ORL ou un kinésithérapeute. 

Elle a déjà fait ses preuves depuis plusieurs années et elle est surtout pratiquée pour traiter un vertige paroxystique positionnel bénin. Pour connaître le déroulement d’une séance de kiné vestibulaire, suivez ce guide.

Ce qu’il faut savoir sur le vertige paroxystique positionnel bénin

Avant de répondre à la question « comment se passe une séance de kiné vestibulaire ? », il y a lieu de parler du VPPB. Le VPPB ou vertige paroxystique positionnel bénin compte parmi les types de vertiges vestibulaires les plus fréquents.

Il touche environ 40% des patients atteints de vertige vestibulaire. Près de 2 personnes sur 10 aura au moins une fois ce genre de vertige au cours de leur vie. C’est pourquoi de plus en plus de kinésithérapeute se spécialise dans ce domaine.

Toutefois, il ne faut pas confondre vertige d’origine vestibulaire et sensations d’étourdissement ou malaises du genre vagaux dus à de l’hypotension orthostatique. Il est vrai que les kinésithérapeutes peuvent apporter aide et conseils aux patients gênées par une hypotension, mais il est à savoir que seuls les troubles du système vestibulaire peuvent être traités par une rééducation vestibulaire.

Parmi les causes fréquentes du VPPB figurent : un traumatisme à la tête, une névrite vestibulaire et une période d’alitement prolongée.

 - Comment est-on après ?

Le déroulement d’une séance de kiné vestibulaire

Maintenant que vous avez une petite idée de ce que c’est qu’un vertige paroxystique positionnel bénin, il y a lieu de vous donner une réponse claire à la question « comment se passe une séance de kiné vestibulaire ? ».

En fait, sachez tout d’abord qu’une séance de kiné vestibulaire se déroule généralement dans le cabinet d’un kinésithérapeute ou d’un ORL et elle peut se poursuivre à la maison. Elle ne dure pas plus de 30 minutes et elle doit être renouvelée toutes les semaines jusqu’à ce que les résultats soient satisfaisants.

Alors, comment se passe une séance de kiné vestibulaire ? En général, ce genre de séance s’articule en 3 parties, dont : un temps de bilan, la réalisation de manœuvres appropriées et un temps de vérification.

Le bilan :

Le kinésithérapeute commence effectivement par effectuer des tests pour déterminer le type de vertige vestibulaire qui touche son patient. Ce bilan consiste à poser quelques questions et à réaliser une ou deux manœuvres afin de diagnostiquer la maladie. Autrement dit, le praticien n’a donc pas recours à des prises de sang ni à des examens par imagerie du genre radio, IRM ou échographie.

Il peut reconnaître les symptômes d’un vertige paroxystique positionnel bénin en regardant tout simplement les gestes de son patient et en l’écoutant. Il peut même déterminer quel canal de l’oreille est atteint et il peut adapter les soins en fonction de ses différentes constations.

Les manœuvres :

Le kinésithérapeute peut choisir entre différentes manœuvres pour traiter les vertiges. La manœuvre d’Epley, par exemple, est parfaite pour guérir le vertige paroxystique positionnel bénin. Elle consiste en un enchaînement de positions.

Tout d’abord, le patient doit adopter une posture assise droite avec les jambes étendues et la tête tournée à 45 degrés vers le côté affecté. Ensuite, il doit s’allonger rapidement en arrière tout en gardant la tête tournée, l’oreille affectée face au sol et le cou avec une extension de 30 degrés vers l’arrière.

Il doit rester dans cette position pendant une trentaine de secondes avant de tourner sa tête à 90 degrés dans la direction opposée afin que son oreille non affectée fasse face au sol et que le prolongement du cou soit maintenu. 

La prochaine étape consiste à rester dans cette position pendant environ 30 secondes. Après, le patient doit rouler sur l’épaule dans la direction à laquelle il fait face et garder cette position pendant environ 30 secondes. Pour terminer, il doit adopter une position assise droite et maintenir sa tête à 45 degrés pendant environ 30 secondes.

La vérification et les conseils :

La séance de kiné vestibulaire se termine par un temps de vérification. Le kinésithérapeute s’assure que tout va bien en gardant son patient un moment dans la salle d’attente. Il connaît les éventuels effets secondaires de la kiné vestibulaire. Donc, il donne le temps à son patient de s’en remettre.

Il fournit également au  patient un collier cervical souple qui permet à ce dernier d’éviter toutes les positions de tête pouvant déplacer une fois de plus les otolithes ou les cristaux situés dans la macule utriculaire. Et enfin, il donne des conseils pour la suite sur la reprise des activités habituelles du patient.

Entre autres, le patient ne doit pas se pencher, déplacer la tête de haut en bas ni incliner sa tête de chaque côté. Il doit enlever son collier avant de se coucher et il doit continuer à faire des mouvements horizontaux de la tête pour favoriser la mobilité du cou.

 Infos supplémentaires : combien de séance dois-je faire ? -  combien ça coute ?