Qui paye la plomberie, propriétaire ou locataire

Propriétaire ou locataire : qui paye l'intervention d'un expert en plomberie ?

Les relations propriétaire/locataire peuvent vite devenir dificille quand vient l'instant de financer la note, surtout quand il est question de plomberie. Alors voilà des éléments afin de fuir d'entrer en désaccord et connaître ses droits.

Ennui de plomberie : les opérations à effectuer

Le locataire a le devoir, même en cas d'urgence et bien qu'il n'est pas sur les lieux, de contacter son détenteur pour ce dernier faire part de cette difficulté.

Le bailleur peut alors sélection l'intervenant de son désir et faire aller un expert en plomberie de sa connaissance, pratiquant des tarifs qui lui conviennent.

Si le locataire choisit de faire des travaux sans son accord, il crainte alors de devoir les passer à la caisse.

S'il n'est pas imaginable de contacter le détenteur par téléphone, il faut transmettre un courrier en ar avec opinion de réception ajoutant l'urgence et le temps imparti d'intervention.

1) Obligation du locataire

Il faut connaissance que tous les services de plomberie ne sont pas à la charge du propriétaire. Donc, le locataire a une obligation de nettoyage des éléments de plomberie (robinet, siphon, nettoyage…) et de faire l'entretien de la chaudière 1 fois chaque année. Si un joint est à modifier par exemple, l'intervention du expert en plomberie est à sa charge, s'il y a des renseignements d'eau parce qu'il a déposé la situation se dégrader, il est aussi responsable. Même chose si la difficulté vient d'une médiocre usage ou d'une détérioration commise par le locataire, un soucis de tuyauterie bouchée est alors géré par le locataire si c'est lui qui l'a bouché.

2) Obligation du propriétaire 

Afin d'apprendre qui paye l'intervention d'un expert en plomberie, il faut se référer à la loi qui est très noire sur les obligations du propriétaire à propos de la gestion des travaux. C'est à lui de débourser la note si l'intervention d'un expert en plomberie est due à une difficulté de vétusté, d'usure des poses dont l'origine n'est pas un mauvais maintenance ou usage du côté du locataire (un changement de ballon d'eau chaude par exemple). C'est également au détenteur de prendre en charge les dommages s'il est question d'une anomalie de construction ou même d'un cas de force majeure comme un drame authentique (inondation, tremblement de terre…).

Comment réagir si il y a litige ?

Une fois de plus dans les cas d'un conflit, l'entente à l'amiable est l'excellente solution, la plus rapide et aussi la moins onéreuse. Si le bailleur estime que les réparations de plomberie incombent au locataire, il peut retenir tout ou une part du dépôt de assurance en dévoilant des justificatifs. Si le montant est au delà de cette somme, il peut porter l'affaire devant les tribunaux afin d'exiger la disparité, ou des indemnités si le manque de travaux a engendré des dommages complémentaires.

Côté locataire, si il y a litige, il ne faut en aucun cas stopper de débourser le loyer, ce serait se mettre soi-même en entorse à la loi, mieux vaut suivre la façon de faire légale en contactant un négociateur si nécessaire.

Trouver un plombier dans votre région en Belgique

Bruxelles ville : Auderghem - Anderlecht - Berchem-Sainte-Agathe - Etterbeek - Evere - Forest - Ganshoren - Jette - Ixelles - Molenbeek-Saint-Jean - Koekelberg - Saint-Gilles - Saint-Josse - Uccle - Schaerbeek - Watermael-Boitsfort - Woluwe

En brabant-Wallon : Nivelles - Wavre - Jodoigne

Province de Namur : Namur - Dinant - Philippeville

Province de Liège : Eupen - Huy - Liège - Malmedy - Verviers - Waremme

En province du Hainaut : Ath - Charleroi - Mons - Tournai - La Louvière

Au Luxembourg : Arlon - Bastogne - Marche-en-Famenne - Neufchâteau