Simple vitrage

Gros plan sur le simple vitrage

Si vous entendez de moins en moins parler du simple vitrage, c’est tout simplement parce qu’il n’est plus d’actualité en ce moment. Ce genre de vitrage a été longtemps utilisé pour habiller les habitations. Mais depuis l’apparition du double et du triple vitrage, il est devenu obsolète.

De plus, les nouvelles réglementations thermiques et les préoccupations environnementales ne permettent plus son installation, vu l’insuffisance de sa performance thermique. 

Gros plan sur le simple vitrage.

Qu’est-ce qu’un simple vitrage ?

Une fenêtre est dite « simple vitrage » quand elle ne possède qu’une seule vitre. Et cette seule lame de verre dispose généralement d’une épaisseur de 4 à 10 mm. Ce qui signifie qu’il propose un coefficient de transmission thermique Ug d’environ 6 W/m² K. 
 

Quels sont les avantages d’un simple vitrage ?

 1) Un prix abordable

L’un des plus grands avantages du simple vitrage est son prix. C’est effectivement le vitrage le plus abordable du marché. Son prix minimum au m² est évalué à 65 euros, contre 150 euros pour le double vitrage et 350 euros pour le triple vitrage. Et son prix maximum au m² est de 80 euros, contre 240 euros pour le double vitrage et 1500 euros pour le triple vitrage. 

 2) Une bonne performance phonique

Le second avantage du simple vitrage est sa performance phonique. En fait, la capacité d’isolation acoustique d’un vitrage est mesurée à l’aide de l’indice R. Plus ce dernier est élevé, mieux c’est. 

Avec son épaisseur de 4 à 10 mm, le simple vitrage possède un indice R de 33 à 36 dB, alors qu’un double vitrage de type 4/12/4 ne peut atteindre que 29 dB. Le double vitrage ne peut surpasser le simple vitrage que grâce à une isolation renforcée, c’est-à-dire à l’ajout de vitres asymétriques qui lui permet d’atteindre un indice R de 40 dB.

 3) Une utilisation en intérieur

Par ailleurs, sachez que le simple vitrage est idéal pour une utilisation en intérieur, notamment pour la décoration. Il se décline actuellement en différents motifs, textures et couleurs. Il convient aussi bien aux portes vitrées qu’aux miroirs, aux vitrines de meubles et aux parois de douche. Mais dans ce cas, il s’agit surtout d’un vitrage en verre trempé, traité au four. 

Autrement dit, il affiche une résistance qui est de 2 à 5 fois supérieure à un vitrage classique et il est pensé spécialement pour se briser en petits morceaux pour limiter les risques de blessures graves. Souvent, le simple vitrage renforcé est également utilisé pour concevoir les vitrines de magasin ainsi que les portes d’entrée des immeubles.

Quels sont les inconvénients d’un simple vitrage ?

Le souci avec le simple vitrage est sa très faible efficacité en termes d’isolation thermique. Il ne convient pas du tout à une utilisation en extérieur vu son coefficient de transmission thermique Ug approximativement égal à 6 W/m² K. 

Si l’on se réfère aux recommandations de la Réglementation Thermique 2012, le coefficient d’isolation des vitrages doit être inférieur ou égal à 1,6 W/m² K pour garantir le confort dans une habitation. Ainsi, le simple vitrage peut donc être jugé comme très peu isolant. 

En d’autres termes, le simple vitrage peut favoriser la perte de chaleur tout en engendrant une facture d’énergie trop lourde pendant les saisons hivernales. Pendant les périodes estivales, par contre, il peut retenir des températures très hautes dans une maison, puisqu’il laisse passer 80% des rayons du soleil.

Quelles solutions pour améliorer les performances d’un simple vitrage ?

En outre, garder un simple vitrage n’est donc pas judicieux. Il faut trouver une solution efficace pour améliorer son isolation thermique ainsi que le confort des occupants de la maison au quotidien. Si la plupart des spécialistes de la menuiserie conseillent le double vitrage, rien ne vous empêche aussi d’opter pour le survitrage.

 1) Le survitrage

Le survitrage est une opération qui consiste à ajouter une vitre supplémentaire sur un simple vitrage. Il intéresse surtout les propriétaires qui ne peuvent pas changer leur fenêtre en raison de la porosité de leurs murs. 

Il est vrai que cette technique ne résous pas le problème de condensation entre les deux vitres, mais elle est vraiment efficace pour augmenter l’isolation de la fenêtre. Non seulement elle va améliorer l’isolation acoustique de la maison, mais elle peut aussi réduire les déperditions de chaleur par rayonnement grâce à ses films isolants.

 2) Le double vitrage

Si le survitrage ne vous satisfait pas, vous pouvez miser sur le double vitrage. C’est la solution la plus efficace et la plus sûre pour optimiser votre confort thermique et acoustique. 

L’installation de ce genre de vitrage vous permet de faire une économie de près de 40% sur les pertes de chaleur dues à vos menuiseries. De plus, vous pouvez bénéficier d’aides financières intéressantes si remplacez votre simple vitrage par du double vitrage. 

Quelles sont les aides financières disponibles pour remplacer un simple vitrage par un double vitrage ?

 - Le CITE ou MaPrimeRénov’

Parmi les offres disponibles, il y a lieu de citer le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique qui vient d’être remplacé très récemment par MaPrimeRénov’. 

Ce dispositif permet de financer toutes les dépenses engagées pour les travaux d’amélioration de la performance énergétique d’un logement. Ainsi, il concerne, entre autres, les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique d’une habitation ou d’un appartement.

 - La réduction de la TVA à 5,5%

L’autre offre intéressante aussi est la réduction de la TVA à 5,5%. Celle-ci s’applique à tous les travaux de rénovation énergétique, que ce soit des dépenses en faveur d’économie d’énergie, d’isolation thermique ou d’équipement de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable.

 - L’éco-prêt à taux zéro

Par ailleurs, il y a également l’éco-prêt à taux zéro. Ce prêt est octroyé à tout propriétaire de logement dont la date de construction est antérieure à l’année 1990. Il permet le financement de tous travaux qui améliorent la consommation énergétique de celui-ci.

 - Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah

Mais la liste ne s’arrête pas là, il y a aussi les aides du programme « Habiter Mieux » de l’Agence Nationale de l’Habitat Anah. Cette offre finance les travaux de rénovation énergétique du genre changement de vitrage, isolation des combles et changement du mode de chauffage, qui permettent à un logement de faire un gain énergétique d’au moins 35%.

 - Les aides locales

Enfin, il ne faut pas oublier les aides des collectivités territoriales qui sont généralement accordées aux propriétaires qui réalisent des travaux de rénovation énergétique pour leur résidence principale. Ces aides locales peuvent être versées sous forme de chèque énergie, d’éco-chèques ou de subventions et elles ont été établies pour encourager les actions en faveur des économies d’énergie.